Sans titre-1

Skins a toujours été l'une de mes séries favorites. Je ne vais pas parler des saisons précédentes, ça serait beaucoup trop long et hors sujet pour cette partie sur Effy en deux épisodes. Mais avant de commencer, il faut juste que je spécifie qu'Effy a toujours été l'un de mes personnages favoris de la série. Son personnage est le plus mystérieux d'entre tous, difficile à cerner et à comprendre mais tout autant intéressant. Elle a quand même réussis à tenir deux saisons sans décrocher plus de deux mots et malgré cela, Effy captivait. Et elle m’a encore captivée ave ce retour. J'ai aussi beaucoup aimée sa storyline de la saison 4 qui l'avait montrée sous un nouveau jour : une fille dépasser qui ne contrôle plus rien contrairement à ce qu'elle était durant 3 saisons. Bref, j'étais donc plus que contente de revoir ce personnage dans le retour de Skins avec des épisodes plus mature qui nous permettent de voir ce que sont devenus trois personnages. Au départ, c’était assez étrange de revoir ce personnage après les années qui se sont écoulées. Mais c’est à la fois très réjouissant ! Qui n’a pas rêvé de revoir l’un de ses personnages favoris après la fin de la série dans laquelle il apparaissait ? Skins Fire nous offre cette chance. Bref, après avoir vu les deux épisodes consacrer à Effy, je suis surprise, j'ai aimée et j’ai été déçue, je reste sur ma faim, je suis triste et heureuse, j’ai envie d’oublier ces épisodes et je veux tout de suite les revoir.

C'est donc un avis très confus et contradictoire que j'ai là ; mais j'ai envie de dire que Skins c'est un peu ça. L'importance ce n'est pas d'aimer un personnage ou son histoire mais de le comprendre et apprendre à l'accepter comme il est. C'est un peu ce que je me disais lorsque je regardais Skins version ado (surtout pour la dernière génération). Une série authentique comme Skins ne peut pas faire aimer tous ces personnages comme une série teenage lambda, ça perdrait de sa valeur. Skins met en avant des personnages vrai, avec et des qualités mais surtout des défauts, des personnages en pleine recherche d’identités, cherchant à comprendre leur but dans la vie. Je ne suis donc pas gêner par ce ressentis final. De toute façon, je sais qu’il peut changer si je revois les épisodes plus tard.

s1 s2

Le premier épisode m'avait laissé un peu perplexe : je ne reconnaissais plus trop la série. Je ne sais pas si je m'attendais à revoir Skins en mode fêtes, drogues, alcool et sexe mélangés à des intrigues prenantes et touchantes dans un monde d’adulte, mais l'environnement dans lequel vit maintenant Effy est tellement différent de celui qu'on a pu voir avant. Et c'est là que ça devient vrai : le temps des rigolades est derrière elle, si ce souvenir est nettement inscris en la personne de Naomie, Effy semble être passé à l'âge adulte. J’aime beaucoup cet aspect des épisodes. L’idée de confronter ces deux personnages qui ont décidées de prendre différentes directions après l’adolescence. Tandis que Naomie cherche encore ce qu’elle veut faire, Effy semble devenir une vraie femme active. Tout d'abord, elle travail dans le milieu de la finance, ce que je trouve être une très bonne idée. Je n'avais jamais imaginé le personnage dans une carrière spécifique mais ce monde du travail pressant, risqué, impulsif, et dangereux lui va si bien. Très vite elle monte les échelons grâce à son talent de persuasion et devient trader. Là encore je ne sais pas si j'aurais aimée qu'elle réussisse toute seule au lieu de « tricher » mais c'est encore ce qu'Effy sait faire de mieux : elle utilise ce qu’elle peut à son avantage, elle détruit tout sur son passage et c'est pour ça que le titre Fire lui colle si bien. Elle a un feu en elle, sous son apparence calme et passive. Un feu qui brûle et qui détruit ce qui l'entoure. Son travail, sa vie amoureuse et même ses amitiés vont tous finir mal. Ce monde du travail est beaucoup mis en avant et sans cesse confronter à sa vie privé qui reste très maigre. Ce que j'ai beaucoup aimé c'est les scènes ou elle est en boite. J'aime ce que ça peut dire de ce personnage. À savoir qu'elle garde ce côté impulsif et fêtard pour garder un moyen de s'échapper de la réalité. Se libérer de sa vie quotidienne et de ses tracas. Car à côté de son boulot, il ne semble pas y avoir grand-chose d’autres. Elle n’a pas vraiment d’ami à son travail même si on nous a refilé une pseudo Pandora et un nouveau garçon tombé sous le charme d’Effy. Dominic va risquer sa carrière et bien plus jute pour satisfaire les besoins d’Effy et la rendre heureuse. Je n’ai pas été spécialement intéressée par ces deux personnages même si la dernière scène de Dominic était bonne. Et on sait juste qu’Effy est en colocation avec Naomie. Je parlerais d'elle plus tard mais j'ai beaucoup aimée cette amitié presque inattendue.

Le premier épisode était donc bon, tant au niveau de l'image et du son, Skins ne déçoit jamais de ce coté. L'intrigue elle aussi était bonne,  elle peut paraître calme et étrange comparer à ce qu’on connaissait, mais encore une fois c'est quelque chose de censé pour Effy. Enfin, j’aime beaucoup l’idée de la suivre pendant plusieurs mois, ça rajoute quelque chose de plus réaliste et de plus touchant pour la fin de l’épisode 2.

Ci dessous la chansons de l'épisode 1.

 

Le second épisode était plus sombre, les sujets abordés sont très touchants et bien mis en scène. Pour cette suite, je m’attendais bien que le monde d’Effy s’écroule, surtout avec l’annonce du cancer de Naomie dans la fin de l’épisode 1 (une des meilleures scènes de ces deux épisodes d’ailleurs). Les saisons de Skins ont toujours marchées comme ça : une heureuse puis une plus sombre. Les manigances d’Effy sont découvertes et elle doit en subir les conséquences tout en essayant de soutenir Naomie. Je suis contente que ce personnage prenne plus d’importance dans cet épisode même si ce twist ne me plaît pas trop. Je ne sais pas qui a eu l’idée du cancer mais je n’arrive toujours pas à l’accepter. Je trouve ça un peu inutile de revenir sur Naomie pour finalement la voir mourir. J’ai néanmoins trouvée toutes ces scènes très touchantes, on tombe jamais dans la sur-émotion (oui c’est un mot maintenant), ça reste sincère. Toute cette intrigue a beau me décevoir d’un côté, je l’ai vraiment adorée de l’autre. J’ai beaucoup d’affection pour Naomie que l’on avait quitté sur un happy ending avec un brillant futur devant elle. C’est vraiment triste de voir qu’elle n’a pas avancée et qu’elle n’aura jamais la chance de le faire. Sans vrai job, toujours à la recherche de ce qu’elle veut faire. On peut la voir entant que comédienne de stand up et ça lui allait bien, elle qui a toujours eu un franc parler mais je pense qu’elle a des ambitions jamais assouvis. Après le lycée, une carrière politique ou d’activiste était très probable mais on l’a retrouve squattant l’appartement d’Effy avec l’impression qu’elle a loupée sa vocation. Pourtant, c’est tristement l’image de certains jeunes adultes et c’est encore là que Skins vise juste. Montrer que certaines personnes aussi intelligente et ambitieuse soit elle, comme Naomie, ne trouvent pas leur place dans le monde adulte. C’est pour cela que j’ai beaucoup aimé l’amitié entre les deux filles. On avait pu  les voir ensemble dans la saison 4 mais elles n’ont jamais été vraiment proches. Leur relation est très bien en scène et très intéressante. Aussi, je ne peux pas parler de Naomie sans évoquer Emily qui fait de belles petites apparitions et a apporter sa fraîcheur dans ses deux épisodes mais plus à ce second qui le méritait bien. L’idée du cancer me gêne encore plus car j’adorais ce couple et ça me fait mal de le quitter sur une note si triste. J’ai été tout de même très content de les revoir ensemble.

tumblr_mpp0veAnGW1qfisvuo1_500

(source)

Pour en revenir à Effy, sa chute était très plaisante à regarder. Non parce-que j’avais envie de la voir souffrir mais parce qu’Effy s’avère être tout aussi –voir plus- intéressante dans les mauvaises situations. Ça relation avec son boss ne m’a pas vraiment touchée en soi mais largement plus comment elle en ressort après la trahison. On redécouvre une facette d’habitude cachée derrière un visage neutre et froid qui m’a émue. Mais ce j’aime encore plus dans cette descente aux enfers, c’est la toute dernière scène. Le sourire qu’elle a résume tellement bien tout ce que l’on a pu découvrir sur elle dans les saisons précédentes et dans ces deux épisodes. Elle sourit malgré tout les malheurs qui viennent de se passer, malgré qu’elle que sa meilleure amie va mourir, qu’elle a perdu son job et qu’elle est sur la route de la prison. Pour moi, c’est un sourire de jouissance, car elle sait qu’elle vit, qu’elle survit et ressent. Je me rappelle d’une scène dans la saison 4 ou elle crie au milieu du trafic qu’elle n’a pas peur, qu’elle veut ressentir quelque chose et c’est justement ce qu’il lui arrive là. Pour finir, j’aurais aimée que l’on parle de Freddie, mais avec le recul je suis contente que personne ne l’évoque directement. J’aime penser que lorsqu’Effy regarde Emily rentrer dans la chambre d’hôpital pour rejoindre Naomie dans le lit, ça lui fait penser à ce qu’elle a vécu avec Freddie. Aussi, il y a cette étrange ressemblance entre son boss et son ex, je ne pense pas que ça soit une coïncidence.

s3 s4

En conclusion, un bon retour pour le personnage d’Effy qui nous a permis de la retrouver dans un environnement différent mais tout aussi intéressant. Des sujets plus mature et touchant servi pas une mise en scène toujours aussi soignée, des textes bien écrit et bien jouer, et une bande son parfaite. Ce personnage emblématique de Skins restera éternellement aussi compliquer à décrypter, toujours entrain de battre le bien et le mal en elle, mais c’est là sa force et c’est une chance que de lui dire au revoir convenablement. Mes notes : 8,5/10 ; 8/10