Avenue des séries

13/07/13

SKINS FIRE

Sans titre-1

Skins a toujours été l'une de mes séries favorites. Je ne vais pas parler des saisons précédentes, ça serait beaucoup trop long et hors sujet pour cette partie sur Effy en deux épisodes. Mais avant de commencer, il faut juste que je spécifie qu'Effy a toujours été l'un de mes personnages favoris de la série. Son personnage est le plus mystérieux d'entre tous, difficile à cerner et à comprendre mais tout autant intéressant. Elle a quand même réussis à tenir deux saisons sans décrocher plus de deux mots et malgré cela, Effy captivait. Et elle m’a encore captivée ave ce retour. J'ai aussi beaucoup aimée sa storyline de la saison 4 qui l'avait montrée sous un nouveau jour : une fille dépasser qui ne contrôle plus rien contrairement à ce qu'elle était durant 3 saisons. Bref, j'étais donc plus que contente de revoir ce personnage dans le retour de Skins avec des épisodes plus mature qui nous permettent de voir ce que sont devenus trois personnages. Au départ, c’était assez étrange de revoir ce personnage après les années qui se sont écoulées. Mais c’est à la fois très réjouissant ! Qui n’a pas rêvé de revoir l’un de ses personnages favoris après la fin de la série dans laquelle il apparaissait ? Skins Fire nous offre cette chance. Bref, après avoir vu les deux épisodes consacrer à Effy, je suis surprise, j'ai aimée et j’ai été déçue, je reste sur ma faim, je suis triste et heureuse, j’ai envie d’oublier ces épisodes et je veux tout de suite les revoir.

C'est donc un avis très confus et contradictoire que j'ai là ; mais j'ai envie de dire que Skins c'est un peu ça. L'importance ce n'est pas d'aimer un personnage ou son histoire mais de le comprendre et apprendre à l'accepter comme il est. C'est un peu ce que je me disais lorsque je regardais Skins version ado (surtout pour la dernière génération). Une série authentique comme Skins ne peut pas faire aimer tous ces personnages comme une série teenage lambda, ça perdrait de sa valeur. Skins met en avant des personnages vrai, avec et des qualités mais surtout des défauts, des personnages en pleine recherche d’identités, cherchant à comprendre leur but dans la vie. Je ne suis donc pas gêner par ce ressentis final. De toute façon, je sais qu’il peut changer si je revois les épisodes plus tard.

s1 s2

Le premier épisode m'avait laissé un peu perplexe : je ne reconnaissais plus trop la série. Je ne sais pas si je m'attendais à revoir Skins en mode fêtes, drogues, alcool et sexe mélangés à des intrigues prenantes et touchantes dans un monde d’adulte, mais l'environnement dans lequel vit maintenant Effy est tellement différent de celui qu'on a pu voir avant. Et c'est là que ça devient vrai : le temps des rigolades est derrière elle, si ce souvenir est nettement inscris en la personne de Naomie, Effy semble être passé à l'âge adulte. J’aime beaucoup cet aspect des épisodes. L’idée de confronter ces deux personnages qui ont décidées de prendre différentes directions après l’adolescence. Tandis que Naomie cherche encore ce qu’elle veut faire, Effy semble devenir une vraie femme active. Tout d'abord, elle travail dans le milieu de la finance, ce que je trouve être une très bonne idée. Je n'avais jamais imaginé le personnage dans une carrière spécifique mais ce monde du travail pressant, risqué, impulsif, et dangereux lui va si bien. Très vite elle monte les échelons grâce à son talent de persuasion et devient trader. Là encore je ne sais pas si j'aurais aimée qu'elle réussisse toute seule au lieu de « tricher » mais c'est encore ce qu'Effy sait faire de mieux : elle utilise ce qu’elle peut à son avantage, elle détruit tout sur son passage et c'est pour ça que le titre Fire lui colle si bien. Elle a un feu en elle, sous son apparence calme et passive. Un feu qui brûle et qui détruit ce qui l'entoure. Son travail, sa vie amoureuse et même ses amitiés vont tous finir mal. Ce monde du travail est beaucoup mis en avant et sans cesse confronter à sa vie privé qui reste très maigre. Ce que j'ai beaucoup aimé c'est les scènes ou elle est en boite. J'aime ce que ça peut dire de ce personnage. À savoir qu'elle garde ce côté impulsif et fêtard pour garder un moyen de s'échapper de la réalité. Se libérer de sa vie quotidienne et de ses tracas. Car à côté de son boulot, il ne semble pas y avoir grand-chose d’autres. Elle n’a pas vraiment d’ami à son travail même si on nous a refilé une pseudo Pandora et un nouveau garçon tombé sous le charme d’Effy. Dominic va risquer sa carrière et bien plus jute pour satisfaire les besoins d’Effy et la rendre heureuse. Je n’ai pas été spécialement intéressée par ces deux personnages même si la dernière scène de Dominic était bonne. Et on sait juste qu’Effy est en colocation avec Naomie. Je parlerais d'elle plus tard mais j'ai beaucoup aimée cette amitié presque inattendue.

Le premier épisode était donc bon, tant au niveau de l'image et du son, Skins ne déçoit jamais de ce coté. L'intrigue elle aussi était bonne,  elle peut paraître calme et étrange comparer à ce qu’on connaissait, mais encore une fois c'est quelque chose de censé pour Effy. Enfin, j’aime beaucoup l’idée de la suivre pendant plusieurs mois, ça rajoute quelque chose de plus réaliste et de plus touchant pour la fin de l’épisode 2.

Ci dessous la chansons de l'épisode 1.

 

Le second épisode était plus sombre, les sujets abordés sont très touchants et bien mis en scène. Pour cette suite, je m’attendais bien que le monde d’Effy s’écroule, surtout avec l’annonce du cancer de Naomie dans la fin de l’épisode 1 (une des meilleures scènes de ces deux épisodes d’ailleurs). Les saisons de Skins ont toujours marchées comme ça : une heureuse puis une plus sombre. Les manigances d’Effy sont découvertes et elle doit en subir les conséquences tout en essayant de soutenir Naomie. Je suis contente que ce personnage prenne plus d’importance dans cet épisode même si ce twist ne me plaît pas trop. Je ne sais pas qui a eu l’idée du cancer mais je n’arrive toujours pas à l’accepter. Je trouve ça un peu inutile de revenir sur Naomie pour finalement la voir mourir. J’ai néanmoins trouvée toutes ces scènes très touchantes, on tombe jamais dans la sur-émotion (oui c’est un mot maintenant), ça reste sincère. Toute cette intrigue a beau me décevoir d’un côté, je l’ai vraiment adorée de l’autre. J’ai beaucoup d’affection pour Naomie que l’on avait quitté sur un happy ending avec un brillant futur devant elle. C’est vraiment triste de voir qu’elle n’a pas avancée et qu’elle n’aura jamais la chance de le faire. Sans vrai job, toujours à la recherche de ce qu’elle veut faire. On peut la voir entant que comédienne de stand up et ça lui allait bien, elle qui a toujours eu un franc parler mais je pense qu’elle a des ambitions jamais assouvis. Après le lycée, une carrière politique ou d’activiste était très probable mais on l’a retrouve squattant l’appartement d’Effy avec l’impression qu’elle a loupée sa vocation. Pourtant, c’est tristement l’image de certains jeunes adultes et c’est encore là que Skins vise juste. Montrer que certaines personnes aussi intelligente et ambitieuse soit elle, comme Naomie, ne trouvent pas leur place dans le monde adulte. C’est pour cela que j’ai beaucoup aimé l’amitié entre les deux filles. On avait pu  les voir ensemble dans la saison 4 mais elles n’ont jamais été vraiment proches. Leur relation est très bien en scène et très intéressante. Aussi, je ne peux pas parler de Naomie sans évoquer Emily qui fait de belles petites apparitions et a apporter sa fraîcheur dans ses deux épisodes mais plus à ce second qui le méritait bien. L’idée du cancer me gêne encore plus car j’adorais ce couple et ça me fait mal de le quitter sur une note si triste. J’ai été tout de même très content de les revoir ensemble.

tumblr_mpp0veAnGW1qfisvuo1_500

(source)

Pour en revenir à Effy, sa chute était très plaisante à regarder. Non parce-que j’avais envie de la voir souffrir mais parce qu’Effy s’avère être tout aussi –voir plus- intéressante dans les mauvaises situations. Ça relation avec son boss ne m’a pas vraiment touchée en soi mais largement plus comment elle en ressort après la trahison. On redécouvre une facette d’habitude cachée derrière un visage neutre et froid qui m’a émue. Mais ce j’aime encore plus dans cette descente aux enfers, c’est la toute dernière scène. Le sourire qu’elle a résume tellement bien tout ce que l’on a pu découvrir sur elle dans les saisons précédentes et dans ces deux épisodes. Elle sourit malgré tout les malheurs qui viennent de se passer, malgré qu’elle que sa meilleure amie va mourir, qu’elle a perdu son job et qu’elle est sur la route de la prison. Pour moi, c’est un sourire de jouissance, car elle sait qu’elle vit, qu’elle survit et ressent. Je me rappelle d’une scène dans la saison 4 ou elle crie au milieu du trafic qu’elle n’a pas peur, qu’elle veut ressentir quelque chose et c’est justement ce qu’il lui arrive là. Pour finir, j’aurais aimée que l’on parle de Freddie, mais avec le recul je suis contente que personne ne l’évoque directement. J’aime penser que lorsqu’Effy regarde Emily rentrer dans la chambre d’hôpital pour rejoindre Naomie dans le lit, ça lui fait penser à ce qu’elle a vécu avec Freddie. Aussi, il y a cette étrange ressemblance entre son boss et son ex, je ne pense pas que ça soit une coïncidence.

s3 s4

En conclusion, un bon retour pour le personnage d’Effy qui nous a permis de la retrouver dans un environnement différent mais tout aussi intéressant. Des sujets plus mature et touchant servi pas une mise en scène toujours aussi soignée, des textes bien écrit et bien jouer, et une bande son parfaite. Ce personnage emblématique de Skins restera éternellement aussi compliquer à décrypter, toujours entrain de battre le bien et le mal en elle, mais c’est là sa force et c’est une chance que de lui dire au revoir convenablement. Mes notes : 8,5/10 ; 8/10

Posté par CheekMeek à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


06/01/13

The Middle

Posté par CheekMeek à 20:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30/12/12

Miranda

La série Miranda est enfin de retour ! Depuis le temps que j'attendais cette saison 3 ! Et le premier épisode m'a tout de suite redonner le sourrire, retrouver cette gaffeuse est un vrai plaisir. La série n'est pas facile à trouver sur le net mais ça vaut vraiment le détour.  Pour vous aire découvrir voici une petite compilation de vidéos (la première tirée de la nouvelle saison).

 

Posté par CheekMeek à 03:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Best of 2012 - 10 séries dramatiques

 

6FPpX

D02 D03 D04 D05 D06 D07 D08 D09 D10 

1/ Doctor Who. Et oui vu que je viens d'en parler un peu comme la meilleure série de tout les temps, ce n'est pas une surprise de la retrouver première dans ce classement. La série n'est pas que du drama, mais elle en a suffisamment, et surtout dans les 5 premiers épisode de la saison 7, pour avoir la première place. 2/ Game Of Thrones. J'ai découvert la série un peu avant la diffusion de la saison 2, et je suis vraiment tomber sur le cul comme beaucoup d'autres. Elle fait beaucoup parler d'elle et ce n'est pas pour rien, la saison 2 a été majestueuse, des épisodes riches en rebondissements et même lorsque l’on n’a pas l'impression que ça avance beaucoup, on se rend vite compte que ça devient de plus en plus palpitant. La saison 2 finit en plus sur des scènes plus époustouflantes les unes que les autres (la bataille, ce qui se passe derrière le mur, Kaleshi...) 3/ Shameless (US). Cette seconde saison m'a totalement ravie ! J'ai adorée l'ambiance de l'été (même si c'est un peu trop écourter), les nouvelles histoires qui arrivent à cette famille qui essaye tant bien que mal de rester soudés.  4/ Awake. Nouveauté de l'année dernière, j'ai été très déçue de son annulation. Mais bon, ça ne change pas que c'est la meilleure nouveauté drama et qu'en une seule saison elle a réussit à apporter beaucoup plus que d'autres en 5 saisons. Je suis notamment complètement preneur de la situation du personnage qui se retrouve entre rêve et réalité. Et puis quelle fin ! (même si je me doute qu'elle ait été choisit et tourner au dernier moment) 5/ Once Upon A Time. La seconde partie de la première saison à continuer d'offrir une nouvelle adaptation des comptes très fascinants. De nouveaux personnages sont arrivés comme le « Mad hatter » ou Belle et ont su prendre une place à côté des autres, sans oublier une fin très prenante. La saison 2 à réussis à ne pas retomber totalement dans la narration de la première saison qui commençait à devenir paissant, et puis les épisodes sont toujours aussi bien construits. La série gagne en aplomb pour que chaque semaine j'ai hâte de voir la suite. 6/ The Walking Dead. Après une saison 2 à demi faiblarde, le retour de la série zombiesque dans la prison à su me redonner des couleurs. Etant donner que c'est ma partie favorite dans les comics, j'avais vraiment hâte de voir son adaptation, qui a su changer quelque point pour faire des épisodes qui me plaisent énormément, comme le mélange temporelle entre la prison et le village qui se passe désormais en même temps. 7/ White Collar. La série arrive à se renouveler même en gardant le principe banal d'une enquête par épisode. Je suis notamment très contente de l'appondissent du personnage de Neal et de son passé. Sans ajouter que voir Matt Bomer pendant plus de 40 minutes et un plaisir à chaque fois.  8/ Grimm. La série continue sur son petit bout de chemin sans vraiment faire de vagues. Mais je continue d'aimer ce mélange de série-cop et de fantastique. Les scénarios sont très bien ficeler et j'aime beaucoup l'évolution de Nick, en personnage de plus en plus fort mais fragile. 9/ Arrow. Seule nouveauté de cette année dans le classement, c'est l'une des rares à avoir réussis à fédérer aussi bien les critiques que les spectateurs, dont moi. Même si la série est loin d'être parfaite (par pitié arrêté avec les voix off), j'apprécie l'ambiance assez sombre et la vendetta d'Oliver Queen. Et puis, en bonus, Stephen Amell torse nu on ne va pas dire non ! 10/ Suits. J'ai vraiment aimée la petite guerre interne dans le cabinet lors de ce début de saison 2. C'était très palpitant de voir ou aller nous mener la série. On a aussi le droit à un peu plus de drama que lors de la saison 1, ce qui n'est pas pour déplaire. En tout cas, vivement son retour !

Les deux absentes que j'aurais pu mettre à la suite : The Vampire Diaries, qui malgré un final épatant n'a pas toujours été au top. Des épisodes trop mous avant et après ce final. Malgré le couple Damon/Elena dont je suis fan, la série peine à me donner envie de revenir chaque semaine. Je commence vraiment à me dire que maintenant qu’il n’y a aucun intérêt pour les personnages de rester à Mystic Falls. Grey's Anatomy, ce pas que je n'aime plus mais je suis encore énerver par rapport au final et la mort des personnages. Il y en a vraiment assez ! Heureusement l’introduction de nouveaux internes réussi à me faire bien rire, et les anciens personnages ont des intrigues assez intéressantes pour suivre la série.

29/12/12

Doctor Who

wall8

J’ai cherchée maintes fois la bonne approche pour parler de « Doctor Who » mais je ne s’y jamais arriver. Depuis 2010, j’ai découvert cette série britannique qui m’a totalement envouter. Alors je me résous à un article plus que "simple" : une image du TARDIS dans l’espace.  Le vaisseau spatial avec lequel je voyage chaque épisode depuis 7 saisons. Si il y a bien une série que je conseillerais à tout le monde, c’est bien celle-ci ! Il ne faut pas hésiter une seule seconde pour plonger dans les aventures merveilleuses qu’offre la série. Bien sûr, il faut être un minimum fan de  science-fiction et du fantastique mais même sans être un grand adepte il est possible de prendre énormément de plaisir. Moi-même au départ je n’ai jamais vraiment regardée de série de ce genre. C’est tout simplement une série hors-norme, qui ne cesse d’évoluer à travers des personnages attachants et fascinants, des épisodes qui nous font découvrir le temps et l’espace, une mythologie complexe mais tellement intéressante, sans oublier des romances, de l’humour mais aussi parfois (et oui il faut bien) du drame. Bref, je pense que ma passion pour cette série ressort assez, alors j’espère que ça vous donneras envie et n’hésitez pas à revenir m’en donner des nouvelles ! 

Posté par CheekMeek à 14:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


13/11/12

Posté par CheekMeek à 01:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03/11/12

Gossip Girl - Saison 6, Episode 1 à 3

tv_gossip_girl

"Gone maybe gone" - "High infidelity !" - "Dirty rotten Scandals"

Gossip girl c'est un peu comme l'amie qu'on a au début du lycée, une bonne copine avec qui on s'entend bien, de bons délires. Et puis les années passent et c'est toujours la même chose, on commence à se lasser jusqu'au jour ou on s'aperçoit que l'on n'est plus du tout sur la même longueur d'ondes. Elle reste la même et fait les mêmes erreurs alors que les années passe. C'est en tout cas ce qui c'est passer avec cette série. En 2007, La nouvelle chaine The CW lance cette nouveauté et une première saison très bonne. Gossip Girl devient le  guilty pleasure de l’année. Et puis patatrac, la qualité de la série s'effrite peu à peu lors de la deuxième moitié de saison 2. S'en suit, des intrigues à la fois inutilement compliqués, barbantes et redondantes. Des personnages de plus en plus insupportables. Enfin bref, la série perd sérieusement d’intérêt.  Heureusement, la série arrive à sa fin. Je sais que j'aurais pu abonner la série plus tôt, je l'ai d'ailleurs fait a plusieurs reprises, mais force est de constater que j'avais toujours un peu d'espoir, c'est pas facile de dire adieu à sa bonne copine, mais c'est bien le moment.

gg6               gg5

D’habitude, la série arrive à refaire des démarrages assez correct, cette année n'échappe pas à la règle même si assez catastrophiques. Après tout, ça ne peut pas être pire que la saison dernière. Le gros plus du premier épisode, c'est de revoir le cast tous ensemble même si le nombre d'incohérence à ce rassemblement me laisse en travers de la gorge. Encore une fois, on retrouve la série à la fin d’été, et encore une fois, chacun des personnages a fait quelque chose de fascinants pendant ce laps de temps. Je dirais que le meilleur c'est Dan, même si je n'aime pas trop son évolution en écrivain maudit énerver contre le reste du monde (en même temps avec des mais comme ça on ne peut pas lui en vouloir), je suis contente qu'il prenne enfin sa vie en mains et serve à quelque chose. Même si il peut se comporter en total goujat. Georgina est plutôt fun et j’ai bien aimée leurs scènes ensemble. Toute « la bande » est partit chercher Serena qui a disparu depuis le début de l’été. C’est assez drôle car personne ne s’est inquiéter durant plusieurs mois et ça leur prends comme d’un coup : il faut trouver la belle blonde. Si on pouvait s’attendre à que celle-ci soit d’un état misérable, c’est tout le contraire. Serena nous joue la carte de "j'ai changée, je ne suis plus la même" pour la centième fois. Maintenant, elle est avec un nouvel homme plus mature (et très riche). Franchement, son couple me fait hurler de rire, je n'y crois pas pour un sous et j’ai l’impression que Blake Lively non plus. Mais bon, ça peut rester intéressant puisqu'elle se retrouve à son tour mère d'une ado compliquée et totalement hors de contrôle, comme elle a son temps. La roue tourne !

gg4               gg3

Mais attention, je ne suis pas arrivée au plus drôle, le truc qui tue : cette adolescente au doux prénom de Sage (faut le faire) est la nouvelle petite copine de Nate. Je n’arrive pas à comprendre, il y a tellement de choses bien à faire avec ce personnage que de le résumé à chaque fois à une fille. Et surtout à une lycéenne ! Ils auraient put le montrer qu'il n'est plus un toy boy mais un vrai chef de rédaction mais non ! Et après la révélation, personne n’à l'air vraiment choquer de cette relation. Une mauvaise idée de plus.Ensuite, je décerne le couple le plus insupportable à Chuck et Blair. Attention, j'aimais bien ce couple. En tout cas lors des deux première saisons, mais peu à peu Chuck à commencer à sérieusement me taper sur les nerfs et la façon dont il a traité Blair me dégoute. Et puis, après tout ce qui c’est passer, au bout de la dixième rupture, des « je t’aime mais je ne peux pas être avec toi », le couple à commencer à devenir plus que chiant. Surtout que j’aimais beaucoup plus le couple Dan/Blair complètement gâcher. Cette histoire ne méritait surement pas cette fin et Dan aurait pu être cent fois mieux comme il l’a si bien dit.

L’évolution de Chuck n’a pas aidée. J’avais beau l’adorer dans les premières saisons, il est vite devenu un personnage qui me laisse de marbre jusqu'à arriver à vouloir m'arracher les yeux à chaque fois que je le vois dans une scène. La seule solution pour ne pas entendre son insupportable voix, est de mettre en muet. Et puis, l'année dernière, j'avais hurlée de rire (oui encore, Gossip Girl aurait du envisager de se changer en comédie) lorsque son père fut revenu des morts. La série avait atteint un nouveau sommet d’invraisemblances. Il y a beau eu avoir des explications, c’était juste du n’importe quoi. Et ça n'en finit pas avec ce personnage qui a toujours la même histoire depuis le début de la série : sa famille. Je ne crois pas me tromper lorsque je dis que tout se rapporte à chaque fois à ses parents ou son oncle (lorsque ce n'est pas blair). Bref, je n'en peux plus de ce personnage et son intrigue me désintéresse complètement.Pour finir, Lily et Mr Bass qui sont du pur remplissage, et je sui triste quand je vois ce que Lily est devenue, elle est complètement régresser à ce qu’elle était dans la saison 1. Et je ne parlerais même pas de Rufus et Ivy qui sont le troisième couple-blagues de ce début de saison.

gg2               gg1

Bien sûr tout n'est pas à jeter dans ces épisodes, il y ici et là des choses pas trop mal qui peuvent lancer Gossip Girl sur une bonne note, si les scénaristes se retiennent de les gâcher. Par exemple, Blair qui a repris la compagnie de sa mère. C'est nouveau et elle a enfin un autre but que son terrible mariage de l'année dernière. Malgré que son premier défilé soit un fiasco, j'ai beaucoup aimée le déroulement de son histoire jusqu'ici, et je suis sûr qu’elle peut devenir cette femme d’entreprise forte et indépendante. En tout cas, j’aimerais la voir finir comme cela C’est aussi marrant, qu’elle se confronte aux fantômes du lycée. Nate est toujours chef de rédaction et j’avais beaucoup aimé cette intrigue l’année dernière. J’espère donc que la suite promet quelque chose de bien pour ce personnage. Enfin, Dan avec son nouvel ouvrage sur la vie de l’Upper East Side peut vite devenir fascinant, il ne semble plus croire en l'amitié et plante carrément un couteau dans le dos au pauvre Nate qui avait tant besoin de son aide pour remonter son journal. Je suis quand même un peu déçu de cette trahison car j’aimais beaucoup cette amitié qui avait réussi à survire jusqu’à là. En conclusion, un retour plus que décevant qui prouve encore une fois que la série n’arrive pas à se renouveller. Mes notes : 5/10 , 4/10 , 4/10

 

Posté par CheekMeek à 21:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02/11/12

Once Upon A Time - Saison 2, Episode 1

tv-ouat

"Broken"

Enfin ! Si il y a bien une série qui m'avait donnée envie de voir la suite c'était bien celle-ci. De plus, grâce à un Cliffhanger fantastique (pour le cas on peu le dire) doublé d’une campagne de promo efficace durant l'été, j'avais de plus en plus de retrouver une des meilleures nouveautés de l'année dernière. Le gros risque était de savoir si oui ou non le dernier épisode était une bonne idée ? À savoir, est ce qu'il n'était pas trop tôt pour que la malédiction se lève ? Après tout, une série come Once Upon A Time peut facilement durer 4 voir 5 saisons, et j'avoue que d'un côté j'ai peur que les scénaristes ne trouvent pas de bonnes idées pour la suite.

ouat2x1_1               ouat2x1_2

J'avais donc certaines attentes, qui ont plus été plus ou moins tenues mais en général l'épisode m'a énormément plu. La magie est donc bien de retour a StoryBrooke et surtout la malédiction a été lever (pas totalement, un mystère qui sera élucider sûrement dans la saison). Tout les personnages que l'ont a peu a peu découvert dans la première saison se souviennent maintenant de qui ils sont vraiment, on a le droit a de belles retrouvaille entre Snow et Ruby ou avec ses 7 nains. Peut-être j’aurais aimée que l'on voit plus de personnages se souvenir et se retrouver et plus longtemps, j’ai un peu eu l’impression que les retrouvailles ont duré deux secondes et puis hop fallait s’occuper de la méchante reine. Mais avant, j’aimerais parler de la scène d’ouverture qui me fascine et desserve son lot de questions : mais qui est cette personnage qui semble habiter à Chicago ? Qui lui a envoyé ce message ? Des dizaines de suppositions pleuvent dans ma tète. Est-ce Peter pan ? Après tout on va bientôt rencontrer le capitaine crochet. Il peut aussi être l’enfant de Rumple et là ça serait encore plus intéressant. Bref, dés les première minutes la série confirme que même si la grande storyline de la saison 1 a été quelque peu résolue, il reste pas mal de choses à faire avant que les personnages de comptes peuvent retrouver une vie paisible ; et le retour des souvenirs peut facilement débouchés sur des scènes captivantes.

ouat2x1_3               ouat2x1_4

Ensuite, ce qui est très intéressants c'est de voir que les deux grands méchants de la première saison se retrouvent face à un mur. Rumple a retrouvé sa belle qui décide forcement de rester avec lui pour le rendre doux comme un agneau. Mr Gold n'a jamais fait preuve de vraie sympathie et n'a cesser de jouer des tours de passe-passe aux habitants de Storybrooke, on va donc voir maintenant si il continue quitte à perdre l'unique personne à ne l'avoir jamais vraiment aimé (après sa transformation) ou si il va se ranger quelques temps (parce que avouons le, ce serait trop dommage de le voir devenir 100% gentil). Regina elle, est plutôt contente du retour de la magie. Au départ, car elle s'aperçoit qu'ici la magie a d'autres lois avant de la retrouver au contact d'Emma. Son mur c'est Henri qui croit encore qu'elle peut devenir gentille, et lui demande d'arrêter la magie lorsqu'il la voit torturer son Grandpa alias Charming/David (une famille normale avec son lot de conflits quoi). Une scène d'ailleurs très touchante, la méchante reine/Regina avait déjà fait preuve de beaucoup d'affection envers son fils adoptif mais je n’étais jamais vraiment sur si c'était juste pour l'appât du gain ou si elle l’aimait vraiment. L’actrice est toujours aussi parfaite dans ce rôle que ca soit lorsqu'elle ouvre sa porte aux habitants révoltés avec sa moue de petite innocente, ou lorsqu’elle devient une vrai Evil Queen, ou encore dans l’émotion. Bref, Mr Gold et Regina ne sont plus tellement en position de force, et deux choix s’offrent à eux : se ranger ou se battre. Et si, la première solution est aborder, il faudra vite trouver un autre personnage capable de mettre des bâtons dans les roues de la famille de Snow.

ouat2x1_6               ouat2x1_5

L’histoire qui se passe dans le monde des compte reste divertissants jusqu’à la fin. On découvre de nouveaux personnages tel que Mulan badass comme jamais et la Belle au bois dormant un peu insupportable sur les bords mais quand même attachante. Ce qui est assez drôle, c’est que chacune aime le beau prince. J'ai aussi beaucoup aimé le lien entre le pilot et la première scène ou les deux princesses (Snow White dans le pilot) se font réveiller par le baiser de leur prince. Je trouve quand même dommage de faire disparaître le personnage de Philip dés ce premier épisode. La fin m'a laissée sur le cul, et explique au passage pourquoi l’utilité de ses personnages nouvellement introduit et pourquoi on ne les a pas vus dans la première saison. Emma et Snow/Mary Margaret sont passer du côté du monde des comptes, si pour Snow cela va être moins dépaysant, ça va être pas mal de voir Emma s'adapter a un monde complètement différent, elle qui ne croyait pas du tout en la magie elle va être servie ! Il faudra donc s'attendre a une histoire compte et réalité mais cette fois ci sur la même ligne de temps, Emma ayant réussi a briser leur malédiction lorsqu’elle décida de rester à Storybrooke. Pour finir, les effets spéciaux étaient particulièrement bien fait comme le spectre qui sévit dans les deux mondes. En conclusion, un retour réussis qui arrive efficacement à reposer des intrigues plaisantes. Ma note : 8,5/10

Posté par CheekMeek à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21/10/12

Nouvelles séries 2012 - Pilots comédie

 

tumblr_m9h8rvfUui1ray4fxo1_1280

GO ON 

Première nouvelle série de la saison à sortir, je n'avais pas vraiment l'intention de la suivre mais comme c’était un peu le creux vide je me suis lancée. Ce qui s’avère être une bonne idée ! Tout d'abord, j'ai bien accroché à l’idée de départ de la série. Mettre en avant un groupe de soutien pour des personnes qui ont tous vécus des drames peut vite être assez déprimant mais le plus de la série c’est de réussir à prendre un parti plus comique tout en gardant au fond le côté émotif. J’ai donc trouvée que le pilote était bien arrivé à faire un mélange assez intelligemment de comédie et de drame.

L’idée de la thérapie de groupe est parvenu à devenir drôle des les premières rencontres ou Ryan prend totalement le contrôle de la situation. Dans le déni ou quelque soit sa condition, il veut continuer à vivre sa vie malgré la perte de sa femme. Le jeu du « qui a la vie la triste/la plus pathétique » était assez amusant, et prêche une bonne petite morale : il y a aura toujours quelqu’un avec de pires malheurs ! Malheureusement ca serait trop facile pour lui, et même si il veut continuer à vivre et échapper aux 10 séances obligatoire qu’il lui ont été imposé par son patron, il comprend à la fin que pour son bien il doit déjà lâcher ce qu’il a dans son cœur. De plus, autant les scènes plus tourné vers la comédie m'ont fait rire, autant le moment pus « triste » sur fond de musique larmoyante m'a quand même fait une boule au ventre. Ce groupe permet aussi d'inclure tout un tas de personnages atypiques, dont le premier que rencontre Ryan m'a fait vraiment rire. Tous essayent de s'ouvrir pour continuer et surmonter leurs peines (le but d’une thérapie de groupe me direz-vous), tous sauf Owen un jeune homme qui ne semble pas parler à part lorsqu’il rencontre Ryan. Ce sera très surement une relation qui va être développée dans la suite et qui peut devenir intéressante.  J'espère que cette belle panoplie de personnage sera intelligemment utilisée. A chaque épisode il y a de quoi de faire quelque chose de fun avec eux, j'en suis sûr. Par contre, il y a tout de même un bémol, notre personnage doit apparemment suivre 10 sessions et en a déjà fait 3 (si je compte bien) dans le pilote ! A ce train là il faudra vite trouver un quelque chose d’autres pour le faire rester dans le groupe. Aussi j'ai quand même peur que la série tombe dans la routine au bout d'une dizaine d'épisodes, sans de bonnes idées des scénaristes, les épisodes peuvent facilement devenir redondants.

En ce qui concerne le personnage principal, Ryan est plutôt drôle même si l’enchaînement des blagues qu'il fait à tout peut devenir un peu lourd, mais on peut toujours mettre ça sur le compte du personnage qui essaye de cacher sa peine avec ses blagues. Le personnage de Matthew Perry a tout de même une facilité à capter l’attention, à chaque scène il a réussis à me faire sourire ou rigoler comme son personnage qui s'entend bien avec tout son groupe à la première seconde. Son ultra-présence ne m’a pas du tout déranger même si j’aimerais découvrir les autres personnages par la suite. Enfin, il va vite se confronter à sa thérapeute qui voit son déni à des kilomètres. C’est sur que ces deux là vont être développé, mais par pitié, j’espère qu’ils seront assez intelligent pour ne pas coller une amourette qui gâcherait tout ! En Conclusion, Le pilot de Go On est sympa, fait même rire à certains moments, j'ai passée un bon moment, assez pour continuer les prochains épisodes. Ma note : 7/10


Partners_Keyart_20121

PARTNERS

Je ne pense pas qu'il y a beaucoup de chose à dire à propos de ce pilot passable. Je n’ai jamais regardée « Will & Grace » la première série des créateurs, donc je ne peux pas trop juger et comparer même si on ayant lu le synopsis, je me doute qu’il doit y avoir des ressemblances. Déjà, comme j'ai eu la bonne idée de regarder les promos de la série, j’avais forcément la grosse impression d’avoir déjà vu tout l’épisode. Même les scènes inédites, c’est pour dire si l’épisode était original. La mise en place de la série et des quatre personnages ne se fait pas assez naturellement, surtout lorsqu’on arrive aux conjoints respectifs. Tiens on parle de machin, hop là on le voit dans la scène suivante. Une introduction trop banale et qui ne passe pas du tout inaperçu. Les scènes se suivent avec un manque de rythme, par exemple, on passe d’une scène de 1 minute à une autre beaucoup plus longue et surtout terriblement ennuyante. A rajouter les horribles rires qui gâchent la pluparts des blagues, déjà qu’il y en a peu qui marche vraiment, à la fin je n’ai vraiment rigolée qu’une seule fois. Et encore, rigoler est un bien grand mot. C’est dommage parce-que j’avais vraiment envie d’apprécier cette série, le casting n’était pas mal et l’idée pouvait devenir intéressante mais tout mes espoirs sont un peu écraser par ce pilot lourd et pas très drôle.

Concernant les personnages, Louis interpréter par l’hilarant Michael Urie sort imparablement du lot. C’est le seul personnage qui m’a fait sourire pendant ces 20 minutes et je dois mon « rire » à lui. Bien sûr, le personnage souffre de nombreux stéréotypes mais cela ne m’a pas vraiment déranger. Tant que le personnage soit plus développer par la suite, on ne va pas se plaindre du seul personnage qui fait rire. Louis est donc amis depuis l’enfance avec Charlie, on a d’ailleurs le droit à une jolie petite introduction au début d’épisode. Pour l’instant, ce personnage reste assez limpide pour moi. J’ai bien aimée les scènes qu’il partage avec son meilleur ami mais il manque sérieusement de caractère à côté de celui-ci. Et c’est encore pire lorsque les conjoints arrivent. On n’a pas beaucoup vu le petit ami de Louis joué par Brandon Routh, mais pour l’instant son personnage et son couple sont plaisant à regarder. En tout cas, beaucoup plus que Allie et Charlie. J’aime beaucoup Sophia Bush, mais je dois avouer que son personnage reste le moins distrayant. De plus, je n’arrive pas à croire une seconde au couple, je ne sais pas si c’est le manque d’alchimie ou la précipitation à les voir marier mais en tout cas il faudrait vite y remédier.

En conclusion, un pilot passable malgrè un manque d’originalité de bon gags et de personnages attachants. À défaut de vraiment rire, on aura quand même compris la place de chacun des personnages maintenant. Je n'ai pas passée un réel mauvais moment mais j'aurais tout de même aimée être un peu pus surpris. Et puis, comme je l’avais dit, je pense qu’il faut vraiment attendre plusieurs épisodes avant de réellement donner son avis. Ce qui ne sera peut être jamais l’occasion car l’audience semble avoir été très décevante et malheureusement la série pourrait vite disparaitre. Ma note : 5/10

The-New-Normal

THE NEW NORMAL

Nouvelle création de Ryan Murphy, il fallait s'attendre à un sujet un tantinet provocant qui puisse faire débat, mélangeant  un humour accrocheur (surtout dans les dialogues) et un peu de bons sentiments pour couronner le tout. Ce qu'il en ressort même avant de voir le pilot, c'est l'incroyable prouesse que ce projet ait pu naitre. J'ai beau vivre dans mon monde d'arcs en ciel, de licornes gays et de nuages en forme de cœurs, je sais bien que l'homosexualité reste un problème majeur, et pourtant cette série qui parle d'un couple gay et d'une mère porteuse passe sur NBC. Je divague peut-être mais je tenais à le souligner, et c’est quelque chose qui me rend vraiment heureuse.

Mais bon, il ne fallait pas qu'une histoire "provocante" mais aussi des personnages hauts en couleur, attachants et qui peuvent faire rire, ce qu'à très bien réussi le pilot. Il n'y a je sais quoi dans le personnage de la fille qui m'attendrit, c'est un peu comme Jess dans New Girl : elle découvre que son petit copain de longue date la trompe, décide de changer de vie et quitte le nid familial. Encore plus extrême, l'héroïne a déjà une fille mais décide de partir en Californie pour fuir sa vie et surtout sa grand-mère complètement écervelée. Soit disant passant, ce personnage promet vraiment de bonnes rigolades, il fallait un personnage comme celui-ci, et je m’attends bien à ce qu'elle commence à changer d'avis sur l'homosexualité au cours de la saison (morale quand tu nous tiens). Concernant le couple, pour le coup j'ai trouvée qu'ils avaient plus d'alchimie que ceux de Partners. Bien sûr, le pilot et la série ne vont pas s’échapper de certain stéréotype ultra utilisé mais pour l’instant ils ne me choquent pas. Bref, un pilot qui m'a réellement plu, des personnages déjà attachants et une histoire qui promet de bons rebondissements. Ma note : 8,5/10

Posté par CheekMeek à 05:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06/10/12

Glee - The Scientist

Pour Cette Nouvelle "Vidéo de la semaine", j’inaugure avec cette magnifique interprétation du cast de Glee pour une chanson de Coldplay que j'adore. Bon ce n'est pas difficile de me faire aimer une de leurs chansons mais ca l'ait plus de la rendre meilleure comme dans ce cas. Glee joue la carte la maturité et l'interprétation simple mais touchante est une bonne idée. 

Posté par CheekMeek à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,